Quels sont les devoirs d’un courtier en assurance ?

courtier en assurance

Le courtier fait partie du corps d’assurance. Il se différencie de l’agent d’assurance sur plusieurs points. En effet, la principale mission d’un courtier est de mettre son client en relation avec la compagnie d’assurance qui convient à son budget et à son profil. Contrairement à l’agent d’assurance, il a la prérogative de travailler avec plusieurs assureurs. Cependant, dans l’exercice de ses fonctions, le courtier doit nécessairement remplir certaines obligations face à son client. Quels sont alors des devoirs d’un courtier en assurance ? Éléments de réponses dans cet article.

Le devoir d’information

Le premier devoir du courtier est celui de l’information. Il consiste pour ce dernier à fournir à son client toutes les informations le concernant. Cela permettra au client de mieux le connaître et de savoir avec qui il traite. De là naît souvent la confiance. 

Informer sur les renseignements professionnels

Informer sur les renseignements professionnels

Le courtier doit premièrement faire savoir au client, son identité. Il s’agit de son nom et de son adresse professionnelle. Il ne doit surtout pas oublier de fournir son numéro d’immatriculation, ce qui témoignera de son enregistrement à l’ORIAS. Si vous êtes à Bruxelles et vous recherchez un courtier professionnel, une compagnie d’assurance à Jodoigne dispose de meilleures offres et se rend disponible à vous accompagner.

Informer sur les procédures en cas de litiges

Le devoir d’information du courtier ne se limite pas aux renseignements professionnels. Il implique également la nécessité pour ce dernier d’informer son client des procédures de réclamation et de recours. Pendant qu’il y est, il doit transmettre l’adresse de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution ou celle de l’Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles. En cas de problème, l’une d’entre elles sera serviable. 

Le devoir d’écoute de conseils

Le devoir d’écoute et celui de conseils sont deux qualités que doivent revêtir les courtiers en assurance.

Le devoir d’écoute

Le devoir d’écoute

La plupart du temps, ce sont les clients qui engagent un courtier afin de dénicher les meilleures offres. Par conséquent, ce dernier a le devoir de les écouter. Il peut prendre le temps qu’il faut. Le but est d’apprendre sur la situation du client afin de mieux comprendre ses attentes. 

En écoutant son client, le courtier doit se préserver de tout jugement de peur de blesser le locuteur dans son amour-propre. Par conséquent, il doit simplement reformuler les préoccupations qui lui sont soumises. Au cas où il s’agirait d’une assurance-vie, il peut chercher à savoir si le client avait des informations relatives aux produits de placement financier et d’épargne.

Le devoir de conseils

Après avoir exposé sa demande, le client a droit à des retours, ce qui lui permettra de mieux se situer. Le devoir de conseils du courtier entre alors en jeu. 

En effet, après avoir écouté son client, le courtier doit procéder à la présentation des offres qui conviennent. Pour y arriver, il doit nécessairement considérer les contraintes et les besoins de l’individu. Également, il doit être en mesure d’expliquer pourquoi il suggère telle ou telle offre, tel ou tel contrat. C’est justement pour cette raison que certaines capacités professionnelles sont requises pour devenir un courtier en assurance. 

En plus d’être honnête, attentif et pédagogue, le courtier doit être loyal. Cela étant, ses intérêts et ceux des entreprises d’assurance ou de crédits doivent passer après ceux de son client. Par ailleurs, il doit être apte à répondre aux différentes préoccupations du client avant, pendant et même après la signature du contrat. 

En somme, le courtier doit agir selon le Code des Assurances pour les courtiers en assurances. Conformément à la loi L 519-4-1 du Code monétaire et financier, il doit « se comporter d’une manière honnête, équitable, transparente et professionnelle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.