Les conditions à respecter pour obtenir un crédit professionnel ?

Les conditions à respecter pour obtenir un crédit professionnel

Dans le cadre de l’exploitation de leur activité, les professionnels peuvent avoir besoin d’un financement en particulier pour assurer la développer. Pour en faire la demande, le candidat au prêt doit au préalable constituer un dossier. Il devra aussi se préparer à un entretien avec son banquier pour le convaincre d’accéder à sa requête. À noter que le souci des organismes financiers est d’avoir à faire à des emprunteurs insolvables. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut apporter les preuves nécessaires que vous pouvez honorer vos engagements et rembourser votre prêt. Ci-après, découvrez quelles sont les conditions requises pour bénéficier d’un prêt professionnel.

Établissement d’un dossier de prêt en béton

Pour réussir à convaincre votre banque de vous accorder un crédit professionnel, vous devez constituer un dossier de prêt. Il permettra à l’organisme financier de juger si le fait de vous octroyer ce financement représente un risque pour lui ou pas. Il lui servira à connaître votre capacité de remboursement. Il faudra aussi ajouter toutes les informations nécessaires concernant votre projet. Les dossiers requis peuvent varier en fonction de l’objet de la demande. Dans tous les cas, il faudra présenter :

  • Un business plan : pour une création d’entreprises,
  • Une facture pro forma ou un devis : pour l’achat d’un équipement,
  • Les bilans,
  • Les comptes de résultat des dernières années, etc.

Vous trouverez de plus amples informations sur le sujet sur https://www.expertise-credits.com.

Soutenir son plan de financement

Lorsqu’on arrive à décrocher un entretien avec son banquier, il faudra préparer tous les arguments pour le persuader à vous accorder un crédit professionnel. C’est le moment idéal pour justifier votre demande et surtout le montant que vous aimeriez obtenir. Il vous faudra faire comprendre à votre banque :

  • S’il s’agit d’un plan de financement à court, moyen ou long terme
  • La répartition du financement : les prêteurs exigent le plus souvent des apports personnels des associés à hauteur de 25 à 30 % du montant total de la subvention
  • Que le projet que vous envisagez est rentable : un bilan prévisionnel peut être nécessaire.

Apporter les garanties nécessaires

En fonction de l’importance de prêt que vous demandez, mais aussi de l’établissement auprès duquel vous avez déposé votre requête, des garanties peuvent être nécessaires. À noter que certaines banques en font une condition pour accorder des prêts professionnels. Il peut alors s’agir d’une :

  • Caution,
  • Privilège,
  • Hypothèque,
  • Nantissement ou autres.

Pour bénéficier des meilleures conditions de financements, il est recommandé d’éviter dans la mesure du possible la souscription d’une caution solidaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.